Comment des otages, n’avez-vous pas ma parole? –parfaitement

L’armee de Miramon n’existait plus. . Ah! Vous appelez cela regler vos comptes? dit-il avec ironie. Veuillez agreer l’hommage le plus respectueux de votre humble serviteur. Son compagnon, de beaucoup plus jeune, car il ne paraissait avoir que vingt-cinq a vingt-huit ans, etait grand, un peu maigre, et d’apparence non pas maladive, mais delicate; sa taille elegante, elancee et bien prise, ses pieds et ses mains d’une petitesse extreme denotaient la race; ses traits etaient beaux, sa physionomie sympathique et intelligente, empreinte d’une grande expression de douceur, ses yeux bleus, ses cheveux blonds, et surtout la blancheur de son teint, le faisaient tout de suite reconnaitre pour un Europeen des climats temperes nouvellement debarque en Amerique. C’etait, je vous le dis, une masque. La pauvre idiote fit un paquet de ses hardes et partit en pleurant par la campagne sans savoir ou elle allait. . Et la largeur de la plaine, ouatee de brumes que frangeait la dorure du soleil, lui dilatait la poitrine. Et pour qui, maitre Maurin? Et que faut-il dire? Dictez.

Je suis sur qu’on vous a dit quels sont mes gouts favoris, mais je doute qu’on vous ait explique pourquoi je m’y livre si passionnement.

Dominique versa un peu d’eau dans un gobelet, y mela quelques gouttes de la liqueur contenue dans la gourde, et approcha le gobelet de la bouche du blesse; celui-ci ouvrit les levres et but, puis il poussa un soupir de soulagement.

.

Il refusa. Et tous, a pas prudents, s’approcherent. Et, poursuivit Maurin, qu’est-ce qui les oblige a sortir de leur commune,–_ceuss_ d’Hyeres? –On leur a commande de poursuivre trois coquins, qui ont pris la route de Cogolin. Bah!. A ce compte, l’ineffable Pastoure, avec son coup de fusil a l’adresse du bon Dieu, serait grand comme Promethee en personne defiant l’Olympe du haut du Caucase! –Et il n’est ni plus ni moins, dit M. Revetu du costume que je porte en ce moment, reprit don Antonio, j’etais sur le point d’entrer a Puebla, lorsque je fus soudain entoure par des hommes masques qui me demanderent si j’etais dans les ordres, sur ma reponse affirmative, reponse faite a tout hasard afin de ne pas rompre un incognito qui est ma seule sauvegarde contre mes ennemis, ces hommes, m’emmenerent avec eux et me conduisirent ici, j’ai assiste a votre jugement en fremissant de terreur pour moi-meme si j’etais reconnu par ces hommes, a qui je n’ai echappe une premiere fois que par miracle; mais quoi qu’il arrive je suis resolu a partager votre sort; avez-vous des armes? –Non, mais a quoi bon des armes contre un nombre d’ennemis aussi considerable? –A se faire tuer bravement au lieu d’etre ignominieusement pendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.