Vaines diatribes, cela, bonnes au plus a gueuler devant les zincs pour se montrer crane

Le chroniqueur se retourne.

Voulez-vous le voir? –Oui, pour la rarete du fait. . L’aventurier demeura un instant immobile, douloureusement affecte de l’incredulite du president. Je vous avoue, ma cousine, que je ne vous comprends plus du tout; je ne connais personne en ce pays.

. Il secoua la tete. Un flot de sang sortit de sa bouche, et il tomba comme une masse sur le sol.

C’est possible, mais moi je ne le suis pas; n’ai-je pas a donner des ordres a Lopez au sujet de ton blesse. . Comme ca, nous gardons tout le gibier pour nous! –Revenons a Maurin, dit le prefet sceptique; ou peut-on le trouver? –Le diable seul sait ou il est perche. L’oiseau s’etait envole! Car pour glisser sur ce fil il faut des pattes de picateou et des ailes, non pas des pieds et des mains.

Lopez ne s’etait pas trompe: le sentier qu’il avait fait prendre aux troupes etait si rocailleux et si difficile, que les troupes avancaient beaucoup plus rapidement a pieds.

Pastoure continuait ainsi son monologue; –Quelle diable d’idee il a eue d’attaquer sur leur chaise ces gendarmes qui ne lui disaient rien! Et tout cela, je le devine, parce que la petite Tonia lui a plu tout d’un coup comme jamais elle ne lui avait plu auparavant! Il a compris que le joli gendarme la reluque; et de laisser un gendarme aimer une jolie fille sans la lui prendre, ca n’est pas possible a un Maurin!. Il regarda sa montre machinalement et dit: –Avec plaisir.

Mais deja, dans la lumiere blonde du soleil automnal, Marceline s’eloigne grave.

Il est sauve, pour cette fois. _SOL_ La comparution devant le conseil de guerre s’impose certaine, inevitable, fatale. Depuis plusieurs mois deja le duc etait revenu de ses voyages, il semblait avoir pris la vie au serieux et n’avoir qu’un desir: celui de reparer les fautes de sa jeunesse. Quant a moi, dit-il d’une voix sombre, comme j’ignore ce qui va se passer ici et que je redoute un piege ou un guet-apens, je ne sortirai que sur l’ordre expres de don Jaime, c’est lui qui m’a eleve, je suis son fils d’adoption, mon devoir est de le defendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.