Doriaste s’encolere impatiemment; son amour-propre se blesse a chacune de ses bottes paree

Certes, j’en avais une, seigneurie, et cette raison la voici: cette grotte, par un souterrain assez long, communique avec l’hacienda; ce souterrain a plusieurs issues dans la campagne et deux dans l’hacienda meme. En examinant attentivement le mur contre lequel il marchait, et en le sondant, il arriva devant une porte qui, par une negligence inconcevable, n’etait que poussee, et qui ceda a la legere pression qu’il lui imprima. Tout le monde ne peut pas avoir les bons. .

La marque essentielle de cet homme d’elite, c’etait son intelligence sympathique des simples, des travailleurs de terre et de mer, des hommes du peuple. Et toute la troupe, guidee par les freres Pons qui suivaient la bete a la trace, se mit a la recherche de Maurin. Alors, comprenez, j’ai trouve avec plaisir cette occasion de vous rendre un petit service. Il avait de belles guetres, un carnier a filet, ferme par une couverture reluisante, poilue comme les malles du temps passe, mais il n’avait rien tue. Vers sept heures du matin, on fit halte; l’armee fut rangee en bataille dans une position assez avantageuse, les pieces mises en batterie. Cela ne presse pas, mon cher comte; ma fille est en ce moment enfermee dans son boudoir avec ses femmes; laissez-moi vous annoncer d’abord, je sais mieux que vous ce qu’il convient de faire en cette circonstance, reposez-vous. Le second etait un officier, un major ainsi que le prouvaient ses epaulettes d’or, il etait jeune et paraissait a peine trente ans, ses traits n’avaient rien de fort remarquable; c’etait un de ces hommes nes pour porter l’uniforme, et qui revetus d’un costume bourgeois sembleraient ridicules, tant ils sont crees pour le harnais du soldat. .

Et s’adressant a l’un des bourgeois qui nous precedaient de trois pas: –Qui enterre-t-on? –Mademoiselle Adelaide Estocofy. _SOL_ La comparution devant le conseil de guerre s’impose certaine, inevitable, fatale. Le temoin de Vergex? interroge Doriaste. Depuis trois jours je n’ai ni bu ni mange, tant j’avais hate d’arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.