Alors, que desirez-vous? lui demanda-t-il d’une voix etouffee

Dans la perquisition on a trouve des lettres d’un brulant, d’un incendiaire! tu n’as pas idee.

Ici, voyez-vous, ca me ferait trop de peine! Et il disparut, apres m’avoir serre la main. Qu’y a-t-il donc? –Je me mefie de don Melchior.

Le cadavre fut rencontre le soir, par un garde-forets en tournee.

Don Melchior haussa les epaules et se tournant vers ses partisans: –Feu, dit-il. Quel _zibier_ chassons-nous, pour voir? –L’epoque des elections est toute proche, dit le prefet, et j’ai un candidat.

Oh! s’ecria-t-il, vous etes un demon! –Non, repondit el Rayo, je suis un homme de coeur. Ne crains pas, petite.

Il ne fallait pas faire manquer toute la chasse, n’est-ce pas? Et elle laissait la bouche du chasseur s’appuyer sur ses levres a peine detournees, et sa tete etant renversee sur la poitrine de l’homme, ses regards se perdaient dans le grand ciel tout bleu, et il lui semblait qu’elle ne l’avait jamais regarde encore, jamais vu, non, jamais.

Je suis sur d’un bel appoint. . et doit arriver ici ce matin meme. Leurs yeux se rencontrerent et Tonia en eprouva une telle secousse qu’elle comprit que donner le baiser, c’etait trop! Et elle s’etait degagee de lui, non sans regret, mais par grande honnetete, quand, sur le pas de la porte ouverte, parut son pere, Antonio Orsini. Il but rasade, essuya sa bouche du revers de sa main et, avec son large rire plein de sante: –Rappelle-toi qu’etre sur de son pere c’est ce qu’il y a de plus difficile au monde, car, de mere, on n’en a jamais qu’une, pitoua! La chaleur du repas le mettait en belle humeur: –Te! dit-il, puisque tu es mon fils, je vais te donner une cuisse de lievre que je me gardais pour mon dejeuner de demain. Aussitot le sacristain tend au cure un vetement que le pretre doit donner au pauvre de la part de saint Martin. Et il narre.

Le Canonge m’a dit: –Latrinque, je me fais si vieux que je ne peux plus aller au village chercher ma nourriture. Mais en revanche et pour la consolation de mon ame, gloire a ceux qui ont eu l’idee–bien simple, d’affronter les intemperies de la saison, afin de feter notre grand saint! Trois fois gloire, gloire six et sept fois, cent fois et mille fois gloire a ceux qui sont venus, avec ou sans parapluie! Que ceux-la soient benis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.