A l’odéon, on n’a pas fait une étude suffisamment artistique de la mise en scène

Ce n’est plus le portrait à l’huile, peint largement, qui doit la flamme de la vie au tempérament de l’artiste: c’est l’implacable photographie qui fouille les rides, exagère les défauts et grossit les plus charmants détails. Si l’expérience échoue, elle sera courte, mais laissera pendant assez longtemps l’art dans une très grande confusion; si elle réussit, elle renouvellera le théâtre, en agrandissant en quelque sorte la superficie dramatique; et l’art, bien qu’abaissé en dignité, puisque son idéal sera moins élevé, entrera cependant dans une période de fécondité extraordinaire, car tous les sujets traités depuis deux mille ans, et quelques-uns à satiété, reprendront une vie nouvelle par suite de cette transfusion de sang moderne.

Cet air est représentatif, par son caractère, de l’humeur enjouée de la jeune femme et de la gaieté du nouveau ménage. Formation des types artistiques.

Il en est à peu près de même du rôle de François Ier dans _le Roi s’amuse_. La mise en scène d’un tel poète sera toujours difficile à réaliser.

Il en est de même de la toilette des actrices: un costume de théâtre doit, pour produire le même effet qu’un costume de ville, être traité différemment et exige des étoffes différentes qui fassent des plis plus larges et plus amples, et qui par conséquent soient d’une autre qualité. Mais bien mieux, pendant qu’à la Comédie-Française, on joue _le Misanthrope_ en manteaux courts, on continue à le jouer à l’Odéon en habits carrés.

Une telle manière de comprendre et de juger les oeuvres dramatiques et d’en apprécier la moralité n’est sans doute pas très élevée; cependant elle n’est ni fausse ni injuste: on peut même affirmer qu’elle est exacte et rigoureuse.

Dans ce tableau, la mort et la folie étaient, contre le voeu de l’auteur moins poignantes que le décor; et par conséquent la réalité tragique de celui-ci avait détruit d’avance l’effet que l’auteur devait attendre de ce double dénouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *