J’ajouterai une remarque générale pour clore ce chapitre

_–Transport d’effet: _les Rantzau. C’est d’ailleurs là un des rôles les plus fréquents et des moins complexes de la musique.

De même que la mise en scène peut pécher par excès, elle peut aussi pécher par défaut. Écrites suivant les lois et les mètres de la poésie lyrique, les strophes étaient dansées, mimées et chantées; ou du moins, pour être plus exact, tandis qu’on les récitait sur un rythme musical, on marchait en mesure en appuyant le récit lyrique de gestes appropriés. Sans me préoccuper de l’action du drame, je dirai que c’est le tableau contraire qu’ils auraient dû présenter. _Le Cid_ et _Bajazet_. Daudet. On se trompe souvent, soit que l’acteur ne donne pas tout ce qu’il promettait, soit que la scène modifie complètement son image théâtrale. Ses femmes obéissent à ce caprice impérieux d’une malade; elles la lèvent, rattachent ses cheveux avec des épingles d’or, lui passent une large et chaude tunique qui couvre son cou, ses épaules et ses bras, et elles l’enveloppent d’une étoffe de laine ample et moelleuse qui la couvre entièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.