Aussi arrive-t-il, quand nous avons assisté à la représentation d’une pièce ayant agi avec quelque force

L’espace et le temps sont d’ailleurs deux concepts corrélatifs qui ne peuvent s’expliquer l’un sans l’autre. Or, pour les adapter à la scène française, ou modifie la physionomie de ces oeuvres par la préoccupation qu’on a de diminuer le nombre des tableaux et d’éviter ainsi des frais et des difficultés de mise en scène.

Mais on conçoit que pour faire produire à la représentation d’une oeuvre classique tout ce qu’elle doit donner, il faut une savante et minutieuse préparation. En même temps, l’âme de Fritz, soustraite soudain aux liens matériels de son existence, s’élève et s’unit, dans une commune émotion, avec celle de Sûzel que la belle musique fait toujours pleurer. En outre, en offrant ainsi au héros un siège aussi défavorable, le metteur en scène devient en partie responsable de l’interprétation défectueuse du rôle. C’est pourquoi dans _Lili_, le rôle du Commandant était si amusant, tandis que ceux des autres officiers mêlés à la même action étaient si choquants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *