Cette question a été justement agitée, récemment à propos de la reprise _d’antony_

Ce n’est pas, en résumé, dans l’effet représentatif d’une oeuvre dramatique qu’il faut chercher la raison supérieure de l’appréciation qu’en a portée la postérité.

Tout ce que son oeil juge peint et sans réalité n’a qu’une influence générale et faible sur son esprit; il ne lui accorde, avec raison, qu’une attention de surface. Notre imagination seule crée la mise en scène tragique. Des dos de volumes peints sur des rayons également peints constitueront une imitation suffisante. En tout cas, ce qu’on voit fréquemment, ce sont des pièces, que la critique qualifie d’ineptes, rapporter de grosses sommes d’argent à la faveur d’une éblouissante mise en scène. La règle est générale et on en trouvera l’application dans toute mise en scène bien conçue. Cependant, c’est par un motif de premier ordre que la Comédie-Française n’a pas dû chercher à réaliser cette poétique mise en scène, en admettant, pour un moment, qu’elle eût pu avoir la pensée de le faire.

Pour comprendre toute son importance, il nous suffira de nous reporter à la mise en scène des _Femmes savantes_.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *