Elle finira, cette femme, par lui tuer le sens artistique

. Non pas, reprit le cavalier, c’est ici que j’ai affaire. Je n’en demande pas! –Si ta mere ne t’a pas avoue, quelle qu’elle soit, celle-la, c’est surement, mon garcon, parce qu’elle n’a pas voulu, ou qu’elle n’a pas pu. Tout cela signifiait que la Republique francaise traitait de puissance a puissance avec le roi des Maures. Ceux-ci continuaient bravement a tirailler, mais leurs coups etaient perdus pour la plupart, les guerilleros travaillant a l’abri et se gardant bien de se montrer devant la breche.

Soudain Miramon apercut trois cavaliers qui accouraient a toute bride vers lui; supposant avec raison que ces cavaliers etaient porteurs d’une nouvelle importante, il eperonna son cheval et s’elanca au devant d’eux. Fais tes affaires en silence. Au revoir, monsieur. –J’etais avec Maurin, confirma alors Pastoure, qui suivait attentivement tous les details du recit en remuant les levres comme s’il eut repete mot a mot tout ce que disait Maurin, lequel continua ainsi: –Que faut-il faire? demanda Pitalugue. Laissez-moi faire. Ou me prendrait-on a present? nulle part.

. Il a encore perdu dernierement une forte somme avec le Panama. Et moi, regardez-moi bien, quand je marche, j’en vaux mille! Demandez a qui vous voudrez! Mais si c’est pour la farce comme toujours, bonsoir la compagnie, Maurin retourne a ses affaires. C’est facile. Le cure en souriait:– Vous me prenez mes ouailles. C’est mon seul desir, vous en comprenez les raisons graves. Merci, Dominique, je n’attendais pas moins de vous. Mais ce qu’il a compris c’est qu’il est pres de midi, et qu’a cette heure-la un lapin bien roti peut adoucir l’humeur du plus feroce gendarme. J’ai des perdreaux au carnier; pour la salade nous comptons sur vous; pour les champignons aussi, et surtout pour le cafe chaud. Le prefet ecrivit pour faire demander a Maurin d’organiser une battue a laquelle etaient invites un senateur, deux deputes, un general, un candidat a la deputation et une ou deux belles dames. Ah! murmura le comte, je ne m’etais pas trompe! Malgre ce que cette decouverte avait de blessant pour son amour-propre, cependant ce fut avec la satisfaction interieure d’avoir devine juste que le comte prononca ces paroles: cet homme quel qu’il fut ne pouvait etre qu’un amant. C’est bien cela, en effet, general; il ne vous reste plus aucun doute, maintenant, sur la trahison de cet homme? –Aucun. Mais il n’avait pas de soupcons. Or, cet ami qui se nomme le baron Charles de Meriadec et qui appartient a une tres bonne noblesse de France, accueillit favorablement ma demande, et se mit en devoir de me procurer ce que je desirais. Fais ta fortune, Caboufigue, mais ne te mele pas de faire la notre; que le grand saint Martin, quand il aura remplace Dieu, nous en garde! Nous y perdrions les plumes qui nous restent. Et dire, s’ecriait-il, que, si j’etais un imbecile ou un gredin, j’aurais obtenu le meme succes! –Taisez-vous, mon oncle, repliquait l’adolescent, c’est ca la vie, a laquelle vous n’entendez rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *